DEPANNAGE POSTE A TRANSISTORS

Dépanner un appareil à transistors

J’ai abordé il y a presque 10 ans le dépannage d’un poste à lampes dans un article qui est certainement le plus lu du site :01 6

A LIRE ICI!

On va aujourd’hui s’intéresser aux appareils plus récents équipés de transistors ou de circuits intégrés.

Les premiers appareils à transistors sont apparus en Europe dès la fin des années 50, mais leur essor n’a démarré que dans les années 60 !Imgp6571 1

Premiers postes à transistors avec la FM pour certains modèles haut de gamme

Ils présentaient l’énorme avantage de fonctionner avec des piles basse tension : souvent 2 piles plates de 4,5v ou des piles rondes de 1,5v.

A la même époque sont arrivés sur le marché des magnétophones portatifs à bande d’abord puis à cassettes : Imgp6784

la marque « Philips » en a été le précurseur !

Minik7

La cassette audio a pris ainsi sa place dans tous les foyers, permettant l’écoute et l’enregistrement des programmes musicaux.

Dans les années 70 toute sorte d’appareils ont vu le jour : mini-cassettes, radiocassettes, baladeurs, autoradio-cassette, chaines HIFI…etcImgp7987

 

De nos jours il peut être amusant de « ressusciter » quelques uns de ces appareils encore présents dans les maisons histoire de retrouver d’anciens enregistrements, de lire des disques vinyles sur une platine,  ou bien d’écouter la radio sur le poste de Papa !

La plupart de ces appareils fonctionnant sur piles, le danger est faible, et le matériel nécessaire est finalement assez réduit comme on va le voir :

J’ai déniché chez les chinois d’Ali Express une trousse d’outillage qui comporte quasiment tout ce que nous avons besoin :

Voir la description ici:   TROUSSE D'OUTILS pour débuter

On pourra juste y rajouter un ou deux tournevis (plats et cruciformes) de grande taille et une ou deux pinces (pince plate et pince ronde) que vous trouverez facilement chez votre « Bricomachin » préféré !

Il va falloir se réserver dans la maison un petit coin calme et bien éclairé pour s’installer de manière confortable.

Le petit contrôleur numérique fourni avec la trousse d’outils convient parfaitement mais il va falloir apprendre à s’en servir :

Pour cela il y a  sur « you tube » de nombreux tutos bien détaillés.

Les opérations nécessaires à maitriser sont :

1 - Mesure d’une tension : Courant continu/alternatif

2 - Mesure d’une intensité : Courant continu/alternatif

3 - Mesure d’une résistance.

Il est indispensable de savoir faire ces mesures !

On va aussi s’entrainer à faire des soudures à l’étain bien brillantes : là aussi de nombreux tutos peuvent vous aider.

Savoir lire et interpréter un schéma électronique nous sera également d’un grand secours.

On va rajouter à cela une bonne dose de patience, de logique et d’observation et on sera prêts à regarder de plus près ces appareils d’un autre âge.

Les postes à transistors

Il y a sur le site de nombreux exemples concrets mais dans l’ensemble l’approche est toujours la même :

Ouverture de l’appareil et examen de l’intérieur :Imgp6579 2S7300661

La maladie de beaucoup d’appareils abandonnés durant 30 ou 40 c’est les piles oubliées dans le poste et qui ont coulé, répandant une substance corrosive qui va détruire les circuits.

Si les dégâts sont importants : laissez tomber !

La réparation risque de tourner au cauchemar et il vaut mieux aller vers un autre appareil en meilleur état.

Sinon, on va en premier bien observer les circuits du poste.

On regarde si l’appareil est complet, le câblage est en ordre, pas de fil coupé, de composant arraché, de circuit imprimé cassé ou fendu, on fait fonctionner les touches clavier et les boutons voir si rien n’est grippé…

Si tout paraît OK on peut essayer d’y brancher un jeu de piles afin de faire un premier test rapide :

  • Rien ne se passe, aucun son ?

On vérifie les contacts de la boite à piles et avec le multimètre (position volt DC) on doit mesurer la tension d’alimentation sur les fils de sortie :

Si on a une différence de plus de 1 volt entre poste en route et poste arrêté on n’insiste pas !

  • La consommation est trop élevée : court-circuit partiel !

On testera aussi l’interrupteur sur le potentiomètre de volume.

Voir également le haut parleur : mesuré à l’ohmmètre on doit trouver entre 2 et 50 ohms suivant l’appareil.

On contrôlera è aussi les prises extérieures (prise alimentation, prise écouteur) : faux contact ou oxydation ont vite fait de rendre l’appareil muet !

Une observation attentive et quelques mesures de base devraient permettre de trouver le défaut !

  • Maintenant il fonctionne mais très faiblement :

En premier regardez s’il n’est pas passé entre les mains d’un « bricoleur » qui aurait tourné (ou cassé) tous les réglages sans comprendre.

On peut aussi suspecter les condensateurs chimiques qui, comme dans les postes à lampes vieillissent très mal :

Un remplacement systématique permettra au poste de retrouver sa voix et sa sensibilité d’antan.

Attention, ces postes (les plus anciens) utilisaient des transistors au germanium, très fragiles et une inversion de polarité va les tuer en quelques millisecondes.

Si le défaut persiste il va falloir se procurer le schéma de l’appareil pour pouvoir faire des mesures et pousser les investigations de manière rigoureuses.

Le site « Rétrotechnique » SCHEMATEQUE en ligne va vous donner accès à une impressionnante base de données : schémas et notices de service et sur son forum vous y trouverez de nombreux spécialistes prêts à vous aider…

  • Les magnétophones :  Imgp8671

Qu’ils soient à bandes ou à cassettes on va avoir affaire à une partie mécanique souvent complexe et qui commande les circuits électroniques :Lesa bm22 26

On fera très attention de ne rien casser car les pièces détachées ne sont plus disponibles et il sera toujours compliqué de les remplacer.

On aura le plus souvent à remplacer en premier le jeu de courroies en caoutchouc :

Là, ça se trouve encore chez certains vendeurs sur Ebay, mais pour les galets et engrenages c’est souvent plus compliqué.

Chez Philips en particulier, les courroies avec l’âge deviennent « liquides » et le nettoyage est particulièrement fastidieux.S7300035 3

Le plus souvent un bon nettoyage à l’alcool permettra de remettre en marche beaucoup de ces mécaniques.

Pour l’oxydation et les contacts électriques le produit que je recommande est le « KF CONTACT » : il fait souvent des miracles, mais il ne faut pas en abuser !

  • Les éléments de chaine HIFI :

Beaucoup de chaînes HIFI des années 70-80 sont encore en service !

-Chaines compactes qui s’apparentent à des électrophones plus ou moins évolués.

-Chaines en éléments séparés parfois montées dans des meubles dédiés.

Les éléments vont être essayés séparément :

  • le tuner (ou récepteur radio) :

A part les pannes d’alimentation faciles à vérifier, il y a peu de panne complexe sur ce genre de matériel.

Parfois le condensateur variable se grippe et entraine la rupture de la ficelle cadran : cela est du à l’alliage utilisé (zamak) qui se dégrade avec le temps, et ce n’est pas toujours facile à recoller, ni à remplacer !

Les platines tourne-disques 

Imgp0002 11Imgp0004 4

Il y a plusieurs types d’entrainement pour le plateau :

1  à galet en caoutchouc….

On en trouve encore mais on peut parfois se dépanner avec des joints de plomberie…

2  à courroie

Là aussi des courroies de toutes dimensions sont disponibles chez de nombreux revendeurs sur Ebay ou sur le net.

3  à entrainement direct

Le moteur est dans l’axe du plateau, peu de pannes à signaler, une simple lubrification suffit.

A noter que sur beaucoup de platines TD des années 70 ( Dual, PE, BSR en particulier) on constatera des problèmes de « collage » des pièces mécaniques situées sous le plateau  car la graisse ancienne s’est solidifiée, le mécanisme est alors complètement bloqué.

Il faut démonter les pièces avec précaution, les nettoyer à l’alcool, remonter le tout et lubrifier légèrement avec une huile fine.

  • Les platines cassettes et les platines CD

Tout comme les magnétophones on va trouver des parties mécaniques complexes, des courroies à changer, des pièces à nettoyer.

On évitera de toucher aux réglages si on n’a pas la notice de service et l’appareillage nécessaire (surtout sur les platines CD).

L’intervention se limitera le plus souvent à des pannes d’alimentation, des faux contacts ou des cassures de circuit imprimé.

Une panne fréquente sur les platines cassettes:

De l’oxydation dans le commutateur enregistrement/lecture provoque accrochages et sifflements divers.Imgp7751 2

Un peu de produit « KF CONTACT » résout en général le problème !

Le nettoyage des têtes magnétiques se fera uniquement à l’alcool, ou bien si elles sont très encrassées on utilisera du « polish » pour plastiques auto.

Celui d’une tête laser se fera avec simplement avec un mouchoir en papier propre et sec que l’on passe sur la lentille (pas de produit chimique).

Attention : le remplacement d’une tête laser n’est pas à la portée de l’amateur

Les amplificateurs

Akai amu01 13Là aussi les pannes d’alimentation sont fréquentes, on ne remplace pas un fusible qui a sauté parun plus fort !

  • Les amplificateurs de chaine hifi ne sont pas fait pour la sonorisation…

Il est fréquent de trouver des amplis avec la partie puissance cramée car utilisés trop longtemps à pleine puissance !!!Akai amu01 7

Pour les remettre en état il nous faudra en premier la notice de service, puis retrouver les composants d’origine (transistors ou circuits intégrés)… Se méfier des équivalences !

Sur la photo ci-dessus c'est le gros circuit STK463 qui avait cramé et qu'il a fallu remplacer!

Certains appareils de grande marque sont complexes et nécessitent de bonnes connaissances en électronique et un appareillage de mesure complet pour s’y lancer avec succès… donc prudence !

S7300301 1

Ce bel ampli-tuner SCOTT a nécessité de nombreuses heures de travail avant de retrouver un fonctionnement normal...

Voilà quelques conseils pour mener à bien ces réparations, dans tous les cas sachez que le dépannage c’est avant tout un métier !

 Limitez vos interventions en fonction de votre niveau de connaissance et surtout n’hésitez pas à poser des questions sur les forums spécialisés !

Méfiez vous des tutos de « youtube » où des « bricoleurs  de génie » décrivent des interventions hasardeuses et souvent dangereuses…

Voir quelques adresses sérieuses dans la partie « liens » du site.

Date de dernière mise à jour : 03/02/2022

Ajouter un commentaire