Histoire de l'AUTORADIO

Les débuts :


Dès les années 1922 apparaissent dans les automobiles nord-américaines des récepteurs radio à lampes nécessitant une double alimentation

• La batterie du véhicule pour le chauffage des tubes
• une seconde batterie pour la haute tension des lampes.

autora10.jpgautora14.jpgautora12.jpg

 

En Europe, le premier récepteur pouvant être raccordé sur une batterie d'automobile est mis en vente en 1932 : Le Blaupunkt Autosuper AS5. Il s'agit d'un simple boitier de forme cubique fixé sur la colonne de direction & sur lequel les seuls réglages du volume et de la station sont possibles.blaupas5-defaam.jpg

La série va continuer les « Blaupunkt auto super » vont dès 1940 équiper les voitures allemandes.blau1a.jpg

En Europe Philips se lance sur le marché dès 1937 et en 1939 des ensembles "prêt à monter" existaient déjà:philips-38-mod-260b-001defaam.jpg

Les appareils destinés aux véhicules de transports en commun sont commercialisés dès 1949 par Philips.

La firme allemande Blaupunkt suivra en 1955 avec le modèle « München » :
blaup-sch-seriek-munchen-iii-iv-v-01aam.jpg

Ces premiers appareils délivraient un son monophonique et la recherche des stations se faisait manuellement à l'aide d'un bouton rotatif.

Ce condensateur variable modifiait la fréquence d'accord du récepteur radio, celle-ci étant indiquée par une aiguille se déplaçant sur un cadran gradué par bande de fréquences (grandes ondes, petites ondes)...

Tous ces appareils sont à lampes et sont souvent très complexes !

philips-photo-52-nx524v-001aam-jpg-border.jpgUn gros boitier séparé est relié a l'auto-radio: il contient en général les circuits de l'alimentation (haute et basse tension) et les circuits d'amplification avec des transformateurs lourds et encombrants tout cela se trouvant dans un environnement hostile (vibrations, chocs, humidité) =>  les pannes étaient nombreuses!arel-commodor.jpg

Quand à la consommation de courant elle était très importante (plusieurs ampères) et il ne fallais pas oublier d'éteindre le poste à l'arrêt si l'on voulais pouvoir repartir avec la voiture!

En 1955 Philips réussit a tout intégré dans le même boitier qui garde toutefois des dimensions...respectables!philips-nx344.jpg


Dés 1956 on voit apparaitre les premiers appareils mixtes tubes/transistors, des séries de lampes spéciales fonctionnant avec 12V de haute tension ont été développées et on va utiliser les premiers transistors de puissance au germanium pour les amplificateurs...

radiomatic1962-a3p.jpg

Il faut attendre le début des années 60 pour trouver les premiers auto-radios « solid state » tout transistors….

885214115762310.jpgEn 1966 un modèle de chez Philips avec 4 gammes d'ondes et une prise pour brancher derrière un lecteur de cassettes:philips-photo-22rn561-sprint-66-01defaam.jpg

ils vont vite se miniaturiser, comme ce "SONOLOR" des années 70 qui se montait en applique avec 2 vis pour le poste et 2 vis pour le haut-parleur!

sonolor-pub-rush-2cv-1aam.jpg

 

Blaupunkt, toujours en avance, commercialise un modèle entièrement dédié à la modulation de fréquenceblaukpunkt1970aa.jpg

La cassette audio et le transistor:

L'autoradio avec lecteur de cassettes intégré fait son apparition au milieu des années 60.

Sa démocratisation en Europe prendra une décennie. À cette même époque, la miniaturisation de l'électronique & la généralisationn du transistor permettent une baisse significative du coût des autoradios. La puissance délivrée reste des plus modestes, 3 à 5 watts.
C’est le début des « centres auto » et des premiers vendeurs indépendants qui vont permettre à tout le monde de se faire installer un autoradio dans sa voiture, les « options du constructeur » étant encore très chères.

C’est Philips inventeur de la cassette audio qui va lancer les premiers auto-radio cassette la mécanique étant dérivée directement des « minicassettes » !

Dans le 22RN 302 cette mécanique est d'ailleurs montée en travers du poste ce qui lui donne un encombrement important et le rends assez difficile à caser dans les voitures!

philips-1971-cata-04aam-1.jpg
Certains constructeurs comme VOXSON en Europe ont misé sur le format concurrent : la cartouche STEREO8 déjà très en vogue aus USA et dont la qualité sonore est bien meilleure que les premières cassettes audio:

Il faut préciser que la vitesse de défilement est le double de la cassette: 9,5cm/s, et les enregistrements sont stéréophoniques.

le système à 8 pistes permet en permanence l'accès a 4 programmes différents, par un simple bouton poussoir, ou par une amorce métallique collée sur la bande à la fin de chaque programme.

voxson-photo-stereo-8-fm-001aam.jpg

Malheureusement, les difficultés d'enregistrement des cartouches stéréo8, leur fragilité et surtout les énormes progrès fait pâr les cassettes compactes Philips ont vite assuré la supériorité de cette dernière sur le marché Européen.

En 1973 Philips lance une gamme d'autoradios stéréos avec la FM et la cassette, le système "turnolock" permet juste en appuyant sur un seul bouton de présélectionner une station dans n'importe quelle gamme!

Le modèle 22RN712 sorti cette année là permet en plus d'enregistrer sur cassette les émissions radio ou bien sa propre voix (dictaphone) à partir du microphone fourni!scan-pub-philips-1973-rn-234aam.jpg

La puissance limitée des postes et le manque d'insonorisation des habitacles automobiles ont amené les constructeurs à trouver des moyens pour augmenter la puissance des amplificateurs: c'est le début des amplis-équaliseurs:marantz-photo-sa-247-01defaam.jpg

des premières "chaines HIFI" pour voitures:rack-photo-shebro-carcom-1-2-3-01defaam.jpgd'abord sans marque en provenance directe des pays asiatiques, puis des grandes marques comme Pioneer  s'y sont mis et a lancé la série "Component" ...Du vrai haut de gamme qui a eu un énorme succès:243ro.jpg

Il y a eu aussi des amplis de puissance qui vont rendre les installations capables de délivrer plusieurs dizaines puis plusieurs centaines de watts par canal!

pioneer-vintage-vip-blog-com-996591pio-cata82-06a.jpg


pioneer-vintage-vip-blog-com-550781gma200-jpg5.jpg

Le Boitier Universel

Une standardisation dimensionnelle, le format DIN permit que n'importe quel autoradio de seconde monte puisse s'intégrer dans n'importe quel véhicule disposant d'un emplacement dans son tableau de bord.autoradio-din02.jpgL'ère de la standardisation a vu apparaître aussi les premiers montages constructeurs:

Renault a ainsi monté sa première chaine hifi pour voiture dans les Renault 11, R25...chaine-renault.jpgsuivi évidemment par tous les autres constructeurs!

Le Compact-Disc:


Connues du public dès 1982, les platines CD se retrouvent quelques années plus tard dans les autoradios haut de gamme.

Là encore, une décennie suffira à supplanter l'ancien système (la cassette audio) qui amorce son déclin dans la seconde moitié des années 1990.fxk9od6.jpg

Les tuners à synthèse de fréquence sont contemporains du CD & accélèrent la disparition des postes à aiguilles.

deh55nl7.jpg Le système RDS, inventé début 1990 et quasi systématiquement implanté depuis la fin de cette même décennie permet quant à lui, par exemple, un affichage du nom de la station écoutée ou la diffusion automatique d'informations routières en temps réel.dehm980rdsgu5.jpgDevant la difficulté de manipuler les disques compacts en voiture, SONY a inventé dès 1992 le changeur de CD sorte de juke-box piloté par l'autoradio qui peux gérer la lecture de 9 CD placés dans un boitier séparé:dami1-616v-1127387318-cd.jpg

Les années 90 ont vu apparaitre avec les nouvelles modes des autoradios spécifiques, comme l'autoradio CB:takara.jpget aussi l'autoradio /Mini-disc, format que Sony a essayé de promouvoir sans grand succès en Europe:minidisc.jpg

Le MP3:
Première moitié années 2000, implantation de décodeurs MP3, le support de stockage physique restant le CD-R.
Certains modèles commencent à intégrer la technologie Bluetooth permettant l'usage de téléphone mobile, par exemple la fonction mains libres ou la lecture de fichiers audio situés sur le téléphone mobile du conducteur.n064sw0063-v3.jpg

La dématérialisation:


À la fin des années 2000, on trouve de plus en plus aisément des autoradios pouvant lire des supports au format USB1 (clé USB, disque dur externes).
Au début des années 2010 sont commercialisés des autoradios se passant complètement de platine CD (disposant d'un porte USB, et parfois d'un port carte SD).usb-sd.jpg

Multimédia:


Depuis la première moitié des années 2000 se trouvent en seconde monte des autoradios avec lecteur de DVD. Ce média peut être utilisé pour sa grande capacité de stockage.
Durant la fin des années 2000, des autoradios haut de gamme possèdent des écrans embarqués rétractables, ce qui leur permet de lire des films à partir du lecteur de DVD et de les diffuser sur des écrans placés à l'arrière fixés sur les appuie-tete..

autoradio-gps.jpg



Ces appareils cumulent également des fonctions GPS et sont désormais montés d’origine dans beaucoup de voitures actuelles...

 

Sources: Wikipédia, photos du net, docs personelles, et merci au très beau site " antique autoradio madness" où j'ai pris plusieurs illustrations!

Date de dernière mise à jour : 05/07/2021

Commentaires

  • Denis Lecat
    • 1. Denis Lecat Le 21/06/2021
    Bonjour,
    Je cherche des informations sur un vieil autoradio des années 70/80 de marque TESLA modèle typ 2111 B - 2, TESLA BRATISLAVA 12V made in Czechoslovakia . Façade noire, bouton volume et recherche de stations, touches PO et GO.
    Merci pour toute réponse,
    Cordialement,
    Denis
    • radio-man64
      • radio-man64Le 21/06/2021
      bjr, rien trouvé hélas!
  • Jp
    • 2. Jp Le 16/03/2021
    Bonjour
    Pour info plusieurs modèle Philips sont sortie avec le système mcc dont ac 914 qui était assez complexe
    Philips a developer ce système grâce au rachat de reela la marque française ce sont les ingénieur de reela qui ont développé et breveter le système qui est devenu le rds
    Philips à aussi collaboré avec blaupunkt
    Les marque pioneer et clarion ont mis Philips sur la touche car ils sortait du matériel très performant chose que Philips ne savait où voulait pas développer
    Jp
  • Benoit Hervé
    • 3. Benoit Hervé Le 21/10/2020
    Petit ajout à mon message précédent: en fait en voyant la "chaîne en 2 éléments pour Renault 11" (et d'autres modèles) je pense qu'elle était équipé de ce système qui s'appelait MCC (ce que j'avais oublié).
    • radio-man64
      • radio-man64Le 26/10/2020
      bjr, oui, je me souvient en 1981 les premiers "MCC", c'était une galère à programmer , heureusement le RDS est vite arrivé ensuite!
  • Benoit Hervé
    • 4. Benoit Hervé Le 21/10/2020
    Bonjour,
    Très intéressant votre historique de l'autoradio en Europe.
    Je voudrais toutefois ajouter une remarque concernant le RDS: son principal intérêt en voiture n'est pas d'afficher le nom de la station ou du morceau en cours de diffusion mais de permettre un suivi et une commutation automatique de l'émetteur diffusant cette station quand on sort de la zone de diffusion de l'émetteur en cours d'écoute.
    Dans les années 80, un peu avant que le RDS entre en service Philips avait "inventé" une autre solution qui permettait d'obtenir plus ou moins le même résultat: avant un long déplacement il fallait mémoriser la fréquence des émetteurs diffusant le ou les programmes souhaités et l'autoradio allait ensuite rechercher parmi la liste l'autre émetteur assurant la meilleure réception lorsque la réception de celui en cours d'audition devenait trop mauvaise.
    Il n'y a eu qu'un ou deux modèles haut de gamme ainsi équipés et cela n'a duré qu'un ou deux ans.
    • radio-man64
      • radio-man64Le 26/10/2020
      bjr, oui, le RDS a ete un enorme progres dans la réception FM! Le suivi des stations c'était la face cachée car tout le monde ne voit que l'affichage du nom des stations et du morceau en cours ainsi que les infos routières... cdt domi
  • Christophe
    • 5. Christophe Le 05/06/2017
    Intéressant !
  • Michel Rousselot
    Bravo pour votre site que je viens de découvrir et que je consulterai désormais régulièrement...

    Passionné de musique et d'automobiles "youngtimers" (Il m'en reste une trentaine sur la cinquantaine que j'ai pu avoir en stock), c'est en cherchant un appareil lisant les cartouches stéréo 8 que je viens de "vous" découvrir et c'est également avec une joie extraordinaire que je vous lis et vous lirai... d'autant que j'ai quelques autoradios et radiocassettes vintage des sixties et seventies, pas toujours en très bon état, mais bon !

    Merci pour ce moment que je viens de passer sur la mainpage de votre site de grande qualité.

    Bien à vous.

    Michel.
  • radio-man64
    Bjr,
    l'article que j'ai fait est d'abord basé sur une expérience personnelle: j'ai monté des autoradios dans les véhicules durant plus de 20 Ans!
    Les photos sont de provenances diverses:
    Quelques photos personnelles, des photos du net(recherche google images) et quelques photos provenant de l'excellent site belge:"vintage autoradio maqness"...! (site perso)
    Crédits photos a la fin de l'article!
    Cdlt
    Domi64
  • Laurent74
    Bravo pour cette belle rétrospective
  • verhulst
    • 9. verhulst Le 21/02/2013
    BONJOUR DOMI super retrospective que de souvenirs des installations a n'en plus finir ,sans parler des antennes electrique houlala ,attention pas de rayure .

Ajouter un commentaire